DE 1933 À 1958

TOUJOURS PLUS LOIN

Pour Heuer, la période s’ouvre avec un catalogue de chronomètres et de chronographes de poche étoffé, mais un choix limité en matière de chronographes de poignet.

Au cours des décennies suivantes, Heuer élargit considérablement sa gamme de chronographes de poignet et devient le leader mondial de ces instruments.

1933

Le tableau de bord Autavia

En 1933, Heuer imagine l’ « Autavia », un nom de prestige qui continuera d’illuminer son catalogue pour les décennies à venir. Le chronographe Autavia 12 heures est un chronomètre de tableau de bord répondant aux exigences les plus strictes en matière d’AUTomobile et d’AVIAtion. Utilisée comme un simple chronomètre, l’Autavia peut également être couplée à la montre Hervue dotée d’une réserve de marche de 8 jours. Les coureurs et les pilotes, ainsi que les gentlemen, ont toujours choisi les instruments adaptés à leurs besoins et leurs performances.
1935

Le Flieger

Destiné aux pilotes, le Flieger de Heuer est un chronographe à de deux sous-compteurs possédant un boîtier chromé. La lunette tournante de la Flieger avec sa tranche cannelée se distingue par la présence d’un index triangulaire utilisé pour marquer un temps (par exemple, le temps d’arrivée sur une cible). Les premiers modèles sont équipés d’un mono-poussoir pour les fonctions de démarrage, d’arrêt et de remise à zéro. La dernière version est dotée d’un deuxième poussoir afin que le pilote puisse arrêter et redémarrer le chronomètre sans le réinitialiser.

1940

HEUER SUR CHAQUE CADRAN

Dans son histoire, Heuer a toujours conçu de nombreuses montres et chronographes qui ne portaient pas de nom de marque sur le cadran ou, dans certains cas, ne montraient que le nom du distributeur.

À partir de 1940, Heuer appose son nom sur chaque cadran tout comme les mouvements qui portent également la mention « Ed. Heuer ».

La marque Heuer offre un avantage considérable dans la vente de chronographes de la société.

1942

Le temps de trois sous-compteurs

Heuer passe de chronographes deux sous-compteurs à des chronographes trois sous-compteurs au début des années 1940, l’ajout du troisième permettant de totaliser jusqu’à douze heures de temps. Les versions évoluées de ces mouvements à trois souscompteurs étaient utilisées pour les chronographes à triple quantième (pour l’affichage du jour, de la date et du mois) ainsi que pour les chronographes affichant les phases de lunes.
1949

Au-delà du chronographe

Heuer passe de chronographes deux sous-compteurs à des chronographes trois sous-compteurs au début des années 1940, l’ajout du troisième permettant de totaliser jusqu’à douze heures de temps. Les versions évoluées de ces mouvements à trois souscompteurs étaient utilisées pour les chronographes à triple quantième (pour l’affichage du jour, de la date et du mois) ainsi que pour les chronographes affichant les phases de lunes.
1949

Le Solunar

Le « Solunar », nouvelle montre colorée, voit le jour. Les chasseurs, les pêcheurs et les marins peuvent désormais obtenir des informations importantes en suivant la phase de la lune, ainsi que l'heure des marées, hautes et basses. Jack Heuer a travaillé avec son professeur pour effectuer les calculs nécessaires à l'affichage de l'heure « lunaire » et de l'heure habituelle de la journée (heure « solaire »).
1950

Le Mareographe

Rapidement, Heuer ajoute le disque de marée tournant du « Solunar » à un chronographe standard à trois sous-compteurs : le « Maréographe » est né. Le sportif peut ainsi suivre 5 les marées hautes et basses ou les phases de Lune sur un chronographe doté d’un totalisateur de 12 heures. Les boîtiers les plus robustes de Heuer, fabriqués dans les années 1970, intègreront Le « Maréographe ». Heuer déclinera plusieurs versions du Maréographe pour Abercombie & Fitch (appelé le « Seafarer »), ainsi que pour Orvis (appelé le « Solunagraph »).
1955

D'autres modèles spéciaux

Outre les modèles Solunar et Seafarer, Heuer produit une grande variété de montres et de chronographes innovants pour les sportifs, les voyageurs et les amateurs de sensations fortes. Grâce à la montre Twin-Time, les globe-trotters peuvent suivre l’heure dans un second fuseau horaire, tandis que le chronographe Auto-Graph permet au coureur de déterminer sa vitesse sur une distance connue.
1957

Le ring master

En 1957, Heuer introduit une nouvelle génération de chronographes qui permet à l’utilisateur de chronométrer différents événements via un système d’anneaux colorés et interchangeables, chaque anneau de couleur différente indiquant une échelle distincte. L’anneau d’une échelle orange est par exemple consacré aux rounds et aux pauses dans un match de boxe, tandis qu’un anneau jaune correspond au compte à rebours pour les jeux chronométrés et les régates. Enfin, l’anneau de l’échelle verte indique les minutes décimales pour le chronométrage des rallyes.