KEI NISHIKORI LE GUERRIER GENTLEMAN

UN PARCOURS EXCEPTIONNEL

« Quand on cherche à battre des records, la chance n'est pas un facteur. Il faut travailler dur et se donner sans compter. »

Avant Kei Nishikori, le tennis n'était au Japon qu'une curiosité exotique. Peu de gens y jouaient et les spectateurs ne se bousculaient pas.

  Il aura fallu attendre l'arrivée d'Air K pour que tout cela change. Prodige de précocité à l'âge de 6 ans, il devient à 18 ans le plus jeune joueur du top 100 au classement ATP. Depuis cette année, à 24 ans à peine, il est le premier joueur asiatique à avoir atteint la finale d'un tournoi du Grand chelem. Souriant, soigné, Kei est le nouveau visage du tennis au Japon et il compte désormais des supporters dans le monde entier parce qu'il possède tout ce qui fait les grands champions : très rapide, il possède un revers monstrueux et punit ses adversaires au service et en fond de court. Mais ce qui en fait vraiment un joueur à part, c'est sa solidité mentale, sa capacité à réagir lorsqu'il se trouve en difficulté et sa façon de ne jamais céder sous la pression.

… COMME CELUI DE TAG HEUER

C'est par son intelligence de jeu que Kei Nishikori est en train de se frayer un chemin vers le firmament du tennis.
L'année 2014 est celle de la consécration pour le meilleur joueur japonais de l'histoire. Comme TAG Heuer, il possède un mental d'acier et ne cède jamais sous la pression. C'est son père qui lui met pour la première fois une raquette entre les mains à l'âge de cinq ans. Un an plus tard, la puissance de ses coups et la précision de son service ne laissent pas indifférente l'élite du tennis japonais.

Ce sport est alors en train de disparaître au Japon, largement éclipsé par le baseball et le football. Ce jeune garçon à la frêle silhouette est-il l'élu capable de raviver la flamme du tennis dans son pays ? À onze ans, il est déjà trois fois champion du Japon dans sa catégorie d'âge et a remporté le titre de champion pan-japonais junior de tennis. À quatorze ans, soucieux de préserver son individualité et refusant à ce titre de se soumettre à l'état d'esprit rigoriste de l'establishment sportif japonais, Kei part vivre en Floride pour s'entraîner avec les tout meilleurs. Il n'est pas à l'époque le premier joueur japonais à prendre cette décision, mais c'est bien le premier d'entre eux capable non seulement de tenir la pression, mais aussi de s'en servir pour devenir plus fort. Il remporte victoire sur victoire, d'abord chez les juniors puis, à partir de 2007, chez les pros. Mais c'est alors que son corps en décide autrement : il connaît une série de blessures et doit subir un certain nombre d'opérations. Pourtant, il parvient à chaque fois à retrouver entre-temps son meilleur niveau. Cette année, à l'US Open, au sommet de son art, Kei Nishikori a disputé plusieurs matchs d'une grande intensité sous un soleil de plomb et battu trois des meilleurs joueurs du monde, dont le numéro un mondial Novak Djokovic. Derrière ces succès se cache toujours la même motivation : la volonté de devenir le meilleur athlète asiatique de tous les temps en allant chercher la place de numéro un mondial de tennis. Nous sommes prêts à parier sur lui dans cette quête parce que, tout comme TAG Heuer, Kei Nishikori est de l'étoffe des pionniers. Il lutte en permanence pour repousser ses propres limites, il se donne à fond sans restriction et, quoi qu'il arrive, ne craque jamais sous la pression.

LIRE LA SUITE

AUTRES AMBASSADEURS

Depuis plus de 150 ans, TAG Heuer relève avec succès tous les défis. En remettant en question les conventions mécaniques ancestrales, la Marque a porté l'horlogerie suisse vers des niveaux de précision et de performance inédits. TAG Heuer définit ses propres règles, choisit sa propre route, ne cesse jamais d'aller de l'avant, ne cède jamais aux compromis et ne craque jamais sous la pression, tout comme ses ambassadeurs.

*new = nouveau