OK
 
À LA UNE
By TAG Heuer, TAG HEUER TEAM —  23 Mar 2017

RETOUR D’UNE ICÔNE: TAG HEUER AUTAVIA

L’Autavia, mythique chronographe de pilote des sixties que les collectionneurs s’arrachent, fait son come-back en 2017.

mobile_title_border

Contraction d’AUTomobile et d’AVIAtion, son nom est indissociable de cette lunette tournante, de ces grands compteurs azurés et de cette lisibilité exemplaire en noir et blanc. Ce modèle iconique créé en 1962 renaît pour son 55ème anniversaire, sous les traits d’une héritière néo-rétro aux fonctionnalités actualisées et moteur « maison ».

Aussi moderne que fidèle à ses racines, l’Autavia nouvelle génération imprime l’esprit des courses automobiles d’une époque dorée. Pionnière comme à l’origine, cette lignée contemporaine résulte d’une opération participative inédite, « The Autavia Cup », conduite en 2016 : plus de 50’000 internautes ont plébiscité, parmi 16 modèles vintage, la réédition de l’Autavia « Rindt », portée par le célèbre pilote de F1 Jochen Rindt.

La course automobile dans le sang

Plus qu’une réédition d’un modèle iconique, l’Autavia nouvelle génération, c’est le respect d’un univers et de racines authentiques – la course automobile – et la technicité au service de la fonctionnalité – la précision signée TAG Heuer. Nouvelle lignée, fonctions actuelles, mécanique contemporaine. Un style impérissable, mythique, prisé des amateurs de chronos vintage au tempérament rugueux. La montre des héros de F1 des années 1960. Figures de légende aux effluves de kérosène, de tabac et d’adrénaline. À jamais, l’Autavia incarne cet univers grisant où, à chaque seconde, tout peut arriver !

Attributs victorieux

Unique en son genre, le retour en piste de l’Autavia est le fruit d’une opération collaborative inédite - l’« Autavia Cup » - organisée au printemps 2016. Son principe : consulter la communauté des fans et collectionneurs de la marque, dialoguer avec les connaisseurs en leur offrant de choisir quel modèle historique inspirera le renouveau d’Autavia.

Parmi 16 Autavia de première génération (années 1960), les internautes ont élu leur favorite. Plus de 50’000 votes enregistrés, deux rounds, quatre finalistes et un grand vainqueur : la fameuse Autavia Réf. 2446 Mark 3, conçue en 1966. Son surnom, « Rindt », car le célèbre champion de Formule 1 Jochen Rindt la portait en toute occasion.

Redonner vie à une montre culte par la voix de ses admirateurs : un projet innovant et fédérateur qui démontre l’implication et le respect de TAG Heuer envers ces vrais passionnés et conseillers de premier choix. Mobilisation impressionnante sur les réseaux sociaux pour voir renaître l’Autavia « Rindt », victorieuse du challenge. Basée sur la seconde exécution du boîtier, lunette affinée, cornes biseautées, cadran noir, trois compteurs blancs, aiguilles droites, index allumettes en acier poli avec inserts luminescents, cette pièce emblématique possède tous les atouts d’une gagnante. Son « ambassadeur » Jochen Rindt, l’un des grands pilotes de F1 de l’histoire, a activement contribué à son renom.

Codes déclinés au présent

Plus imposante que son aïeule – 42 mm de diamètre contre 39 dans les années 1960 –, lunette graduée 12 heures, nouveau mouvement chronographe manufacture – le calibre Heuer-02, L’Autavia dernière génération contient l’ADN et les codes esthétiques de l’originale… déclinés au présent. Ses fonctionnalités répondent aux exigences actuelles : calibre automatique, autonomie de 80 heures, date à 6h, étanchéité à 100 mètres. En aluminium noir, la lunette crantée bidirectionnelle enserre un cadran noir avec trois compteurs blancs azurés, idéalement disposés. Un affichage lisible, équilibré, aux aiguilles et index appliques en acier revêtus de Super-LumiNova® beige.

Futur collector, l’Autavia nouvelle génération est fidèle aux lignes simples et robustes de son ascendante. Un look rétro revisité agrémenté de touches de modernité, ancré dans le monde actuel. Poussoirs champignons, couronne cannelée, logo Heuer et bracelet en cuir brun pour le tempérament vintage. Twist contemporain avec l’ajout d’une date à guichet et d’un fond saphir. Telle la patine d’une montre vintage, le revêtement luminescent affiche une teinte beige, assortie aux surpiqures du bracelet. Un style néo-rétro étudié, à l’image des subdivisions de minuterie, observant la règle ergonomique « 1/3-2/3 » de l’époque, élaborée par Jack Heuer pour plus de lisibilité et de précision.

Bonus aux puristes

L’inscription « Heuer-02 » au-dessus du guichet de date signale l’une des innovations majeures de cette lignée contemporaine : son moteur maison, le nouveau calibre chronographe Heuer-02, fréquencé à 4Hz pour une réserve de marche de 80 heures. À peine 6.9 mm d’épaisseur pour ce mouvement automatique de 233 composants, pourvu d’une roue à colonnes et d’un embrayage vertical. Parée de finitions traditionnelles visibles à travers le fond en saphir du boîtier, cette mécanique manufacturée TAG Heuer offre côté cadran un espacement maximal des compteurs, pour un équilibre visuel et une lecture parfaite.

Les inconditionnels de l’Autavia originale tombent déjà sous le charme de cette génération néo-rétro. Son héritage issu de la course automobile, ses attributs imposants et son caractère emblématique sont préservés avec soin et respect. Proportions idéales, typographie, finitions des compteurs, lisibilité et puissance de la lunette tournante. Tout y est. Bonus aux puristes, une variante de bracelet est proposée : à choix, cuir de veau marron vieilli à surpiqures écrues ou… acier 7 rangs « grains de riz » d’inspiration sixties. Autavia au poing, une propulsion dans l’univers stylistique des Trente Glorieuses et de ses impétueux protagonistes.

Les racines d’Autavia

Pour mieux saisir les racines automobiles d’Autavia, rapide retour sur son épopée. 1933, Heuer conçoit le premier compteur de bord pour voitures de course et avions : le chronographe Autavia. Contraction d’AUTomobile et d’AVIAtion - un nom aussi ingénieux que ses fonctionnalités de chronométrage. Trois décades plus tard, en 1962, Jack Heuer, quatrième génération à la tête de l’entreprise, crée son premier chronographe bracelet sportif. Signe distinctif innovant : une lunette tournante. Le nom Autavia revit à travers cette nouvelle gamme complète et fournie. Au catalogue jusqu’en 1986, ses nombreuses exécutions remportent un franc succès et figurent à ce jour parmi les chronographes de collection les plus recherchés.

 

Pour beaucoup, Autavia symbolise l’automobile, plus que l’aviation. Ses ambassadeurs ? Les plus grands pilotes de Formule 1 des années 1960 et 70. Jo Siffert, Mario Andretti, Jochen Rindt, Derek Bell, Clay Regazzoni, Gilles Villeneuve, Jacky Ickx, Emerson Fittipaldi, Graham Hill, Mario Andretti, Björn Waldegård et même Steve McQueen la portent au poignet. À cette époque, l’Autavia devient l’accessoire indispensable des champions. Hormis les fabricants de cigarettes, Jack Heuer sera le premier sponsor de la Formule 1. Intérêt sincère pour les voitures et flair remarquable en marketing, ce visionnaire noue le lien le plus fort entre une marque horlogère et le sport automobile.

 

Au poignet des champions de F1, l’Autavia devient l’icône d’un univers sexy, grisant et périlleux. Ces pilotes fascinent, à une époque où la compétition automobile suscite un mélange détonnant d’exaltation et de frissons. Émotions fortes, exacerbées par la conscience aigüe du danger : sur le bitume, enserrés dans leur bolide, les coureurs jouent leur vie. Un sport excessivement dangereux, une espérance de vie effroyablement courte. Portés par des forces de la nature au tempérament de feu. Vivre intensément, sans calcul, prendre des risques, ces stars à la trajectoire fulgurante choisissent l’Autavia pour son caractère versatile, sa robustesse et sa fiabilité. Et l’érigent en symbole.

Une icône aux multiples facettes

Un modèle iconique se reconnaît souvent à son design unique fort. À l’inverse, l’Autavia a façonné son renom par de nombreuses variations. Deux ou trois compteurs, différentes échelles sur la lunette, modèle GMT, de plongée ou déclinaisons militaires… ses multiples facettes galvanisent les collectionneurs.

À ses débuts, l’Autavia est classique, essentiellement en noir et blanc. Elle se colore dans les années 1970, à l’image des automobiles de son temps. En 55 ans, le design de ce chrono historique a sans cesse évolué, en fonction des tendances et des innovations techniques. Hommage à ses prédécesseurs, la nouvelle Autavia est bien plus que la réplique d’une montre rétro. Elle fait revivre le passé et l’ancre dans le présent.

DEEP-DIVE EXPERIENCEmobile_title_border

RETOUR D’UNE ICÔNE: TAG HEUER AUTAVIA

BEST SHOTSmobile_title_border

RETOUR D’UNE ICÔNE: TAG HEUER AUTAVIA

MONTRES ASSOCIÉESmobile_title_border