OK
 
By TAG Heuer, TAG HEUER TEAM —  12 May 2015

RATTRAPER LE TEMPS PERDU AVEC SABINE HOLBROOK

Les blondes s'amusent-elles plus que les autres ? Tout dépend de ce que l'on entend par « s'amuser ». Il ne fait aucun doute que Sabine Holbrook profite au maximum de sa vie et, pour elle, cela signifie assouvir sa passion infinie pour la compétition moto. Elle rêve de motos de course depuis l'adolescence mais, au fil des années, les études, le travail et la vie de famille ont mis un frein à ses envies. Aujourd'hui, elle est bien décidée à rattraper le temps perdu. Même si elle n'a obtenu son permis que récemment, elle sera bien sur la grille de départ du circuit international d'Adria en Italie le 15 mai prochain avec sa BMW S 1000 RR. Elle a décroché sa place pour cette première manche du championnat Alpe Adria de la FIM grâce à ses excellentes performances en 2014. Dans cette interview exclusive, l'ambassadrice de BMW Motorrad Switzerland nous parle de ses rêves, qu'elle vit à toute vitesse sur sa nouvelle RR.

Comment êtes-vous tombée dans l'univers du sport motocycliste ?

Petite, j'ai toujours voulu monter sur une moto, mais ma mère me l'interdisait. Plus tard, j'ai pu réaliser mon rêve : acheter ma première moto. J'ai ensuite décidé de participer à une formation « sécurité » et c'est comme ça que j'ai eu un premier avant-goût de la piste. J'ai tout de suite été accro !

La moto représente tout pour vous ?

Absolument. Surtout la compétition, qui fait partie intégrante de ma vie ! J'ai toujours eu l'âme d'une compétitrice donc ce genre de sport me convient parfaitement. Pour réussir dans les sports automobiles, il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte : choisir la bonne moto, les bons réglages, la bonne équipe... Mais rien ne remplace la montée d'adrénaline, la vitesse folle et le niveau de concentration nécessaires pour pousser son engin au maximum à chaque tour avec une précision absolue. Un dixième de seconde peut faire la différence entre la réussite et l'échec. C'est le genre de défi dont j'ai besoin à la fois physiquement et mentalement, et seule la compétition peut me l'offrir.

Avez-vous déjà eu peur ?

Oui, souvent, mais jamais en compétition. Dans ces instants, c'est une question de respect. Il y a énormément de facteurs qui jouent sur la performance : les pneus, les suspensions, la force mentale et physique... et ils doivent tous être en harmonie. C'est une sensation unique pour les pilotes et, une fois qu'on l'a ressentie, rien ne peut plus la remplacer.

Vous pilotez une S 1000 RR. Quelle autre moto rêveriez-vous de piloter ?

Aucune. Je suis pleinement satisfaite de la RR. C'est l'une des meilleures 1 000 cm3. J'ai eu la chance de tester d'autres BMW, comme la R nineT, un super modèle pour la route !

Quel conseil donneriez-vous aux femmes qui aimeraient s'essayer à la course moto ?

Mesdames, n'ayez pas peur. Travaillez sans relâche et sans vous décourager pour réaliser vos rêves. Après tout, si le rêve est grand, la réalité ne compte plus vraiment ! Continuez jusqu'à obtenir ce que vous voulez. L'une de mes citations préférées est une phrase de Nelson Mandela : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque fois. »

Qu'est-ce qui vous rend heureuse ?

Quand je ne suis pas sur ma moto, j'aime passer du temps en famille. J'aime aussi inviter mes amis et nous cuisiner un bon repas. Je fais du shopping, comme beaucoup de femmes, mais faute de temps et d'argent, c'est assez rare. Mes plus beaux souvenirs sont ceux de mes dernières vacances en famille il y a cinq ans, quand nous sommes partis camper dans le sud de la France. Quand je suis en compétition, impossible de prendre des congés. Mon autre rêve serait de traverser l'Amérique latine en enduro.

(Crédit photo : BMW Motorrad Switzerland)

Dans cette vidéo, Sabine Holbrook porte le chronographe TAG Heuer Formula 1 Acier et Céramique noire serti de diamants étincelants pour un style masculin/féminin des plus élégants.

AdChoices