LA RÉÉDITION DE LA TAG HEUER CARRERA 1996

La décennie allant de 1985, date de la dernière version de la Carrera, à 1995 a été une période de transformation pour TAG Heuer. Alors que la nouvelle propriété de Techniques d'Avant Garde s'est installée et que le marché des montres suisses a évolué rapidement, TAG Heuer s'est engagé dans une nouvelle stratégie pour ses collections. Les montres de plongée ont dominé le catalogue TAG Heuer, avec la populaire Série 2000 lancée en 1985, la collection Formula 1 lancée en 1986 et la S/el (qui a été rebaptisée « Link ») en 1987. Ces trois collections se poursuivent à ce jour.


Avec la popularité de ses collections de montres de plongée, Formula 1 et S/el, en 1996, TAG Heuer a pu se tourner vers ses chronographes classiques des années 1960 pour sa prochaine collection. C'est ainsi qu'en septembre 1996, le week-end du Grand Prix d'Italie, à Monza, TAG Heuer a rassemblé des coureurs de ses jours de gloire des années 1960 et d'autres VIP, pour présenter la nouvelle Carrera. Mais parmi toutes les personnalités présentes à Monza, il y en avait une qui a particulièrement attiré l'attention et l'affection. Quatorze ans après avoir vendu l'entreprise familiale vieille de 120 ans, Jack Heuer était de retour à Monza, discutant avec ses amis de la Formula 1, mais c'était plus qu'une visite de courtoisie. L'homme qui avait conçu le premier chronographe Carrera, sur le circuit de course en 1962, l'homme qui avait présenté la première Carrera automatique en 1969, a présenté une nouvelle Carrera.


Il s'agissait d'une Carrera qui s'inspirait du tout premier modèle de 1963, mais surtout, il s'agissait d'une Carrera qui serait la première d'une série de montres qui ont alimenté la passion des amateurs de course automobile, jusqu'à aujourd'hui.


Découvrez-la dans The Edge.

DESIGN

La réédition de la Carrera a été lancée avec trois modèles dans la gamme : la Carrera à cadran noir dans un boîtier en acier inoxydable (CS3111), la Carrera à cadran blanc dans un boîtier en acier inoxydable (CS3110) et la Carrera à cadran blanc dans un boîtier en or 18 carats (CS3140).


Cette première réédition de la Carrera était fidèle à la Carrera originale de Heuer de 1963 dans presque tous ses aspects, du boîtier en acier inoxydable de 36 mm à la géométrie des poussoirs et de la couronne, en passant par le design du cadran et des sous-cadrans. Les trois versions de la réédition 1996 de la Carrera ont l'échelle décimale imprimée sur le cadran, ce qui était l'une des versions disponibles en 1963 (la référence 2447 D). L'échelle décimale des minutes évoque l'utilisation du chronographe Carrera comme outil de course, puisque les instructions de rallye et la navigation sont exprimées en 1/100e de minutes, plutôt qu'en secondes. L'« indice » qui permet de distinguer la réédition des modèles originaux de 1963 est que les modèles originaux portaient l'inscription « Carrera » sur le cadran, au-dessus du bouclier Heuer, alors que la réédition n'en porte pas.

LE MOUVEMENT

Les modèles Carrera en réédition de 1996 sont animés par le mouvement Lemania 1873 à remontage manuel. Bien que la Lemania 1873 substitue des cames à la roue à colonnes utilisée dans le mouvement Valjoux 72 de la Carrera originale, à une époque où de nombreux chronographes devenaient de plus en plus grands, la taille relativement réduite du mouvement (12 lignes, contre 13 pour le Valjoux 72) a permis à TAG Heuer de conserver les dimensions du boîtier de la Carrera originale.

CARRERA ÉDITION FRANCO BARESI « 20 ANS DE MILAN »

En 1999, le grand club de football italien A.C. Milan a célébré son centenaire en permettant aux fans de voter pour le « joueur du siècle ». Le vainqueur a été le héros local Franco Baresi, qui a joué toute sa carrière de 20 ans à l'A.C. Milan. Pour commémorer l'occasion, une édition spéciale de la Carrera à cadran blanc (CS3110) en réédition a été commandée, avec 200 montres fabriquées. La montre porte le même numéro de référence que l'édition standard.

LA GAMME HEUER EN RÉÉDITION

Le succès de la première réédition de la Carrera en 1996 a fait que la série de rééditions est devenue plus qu'une simple pièce unique pour TAG Heuer. Suite au succès de la réédition de la Carrera, TAG Heuer a élargi la gamme des rééditions de la Carrera et a introduit la réédition de la Monaco en 1997. D'autres modèles comme la Monza ont suivi en 2000 et l'Autavia en 2003.

RÉSUMÉ

En 1996, lorsque TAG Heuer s'est penché sur son catalogue d'héritage pour trouver la montre idéale à rééditer, la première Carrera de 1963 a été le choix naturel. Le design intemporel de la Carrera s'est avéré populaire à la fin du siècle, comme il l'était trois décennies plus tôt. Le succès de la Carrera, lancée par TAG Heuer en 1996, a incité les amateurs à se concentrer sur les modèles vintage originaux et a également ouvert la voie à la réédition d'autres modèles. Au fil des ans, depuis cette première réédition de la Carrera, la Carrera est devenue un pilier du catalogue TAG Heuer, dépassant de loin la collection que Jack Heuer aurait pu imaginer lorsqu'il a entendu pour la première fois le nom « Carrera » dans les stands de Sebring, en 1962.

Newsletter

Vous souhaitez recevoir nos dernières actualités ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez l'actualité de TAG Heuer en avant-première.

Trouver la boutique TAG Heuer la plus proche

Trouver l'adresse et les horaires d'une boutique près de chez vous.

Trouver une boutique