Mouvement à transmission par courroies

Montres Mouvement à transmission par courroies

La Monaco V4 est équipée du premier mouvement doté d'une transmission par courroies.

En 2009, TAG Heuer renverse les principes de l'horlogerie avec l'invention de la transmission par courroies. Cette petite révolution repose sur deux innovations. La première a consisté à remplacer les pignons du mouvement mécanique traditionnel par une transmission basée sur cinq courroies crantées.  La seconde fut l'abandon du système classique de remontage circulaire au profit d'une conception radicalement novatrice. La masse linéaire n'effectue plus des rotations mais monte et descend le long d'un circuit de cylindres en V similaires à ceux des voitures de course.

Une transmission par courroies révolutionnaire

La transmission brevetée est un système de 5 micro-courroies crantées à haut rendement dont la tension est contrôlée par 2 tendeurs. Les courroies en polyéther bloquent bloc amide sont 10 fois plus petites que les courroies classiques.

Réinventer les systèmes de transmission d'énergie et de remontage automatique

Un second brevet a été attribué à la masse linéaire innovante qui remplace la masse oscillante traditionnelle. Monté sur les plus petits roulements à billes au monde, le lingot en tungstène de 12 g se déplace de haut en bas entre 2 paires de barillets en forme de V (d'où son nom de V4). Les barillets sont inclinés à +/- 13 degrés, comme les cylindres des voitures de course.

Un design radical

Avec sa forme carrée et son chronographe automatique, la Monaco V4 rappelle la série Monaco d'origine. Mais par son design complexe, visible sur les deux faces à travers une glace saphir, la Monaco V4 est un exemple de ce que peut signifier le progrès en horlogerie.