Montre Suisse - Montre de luxe - Montres suisses de luxe pour hommes et pour femmes
Montre homme, montre femme réalisées par TAG Heuer

Chaque montre est une merveille de mécanique de précision, de qualité et d'héritage sportif. C'est l'ADN de TAG Heuer. Une philosophie qui est le garant du statut de leader mondial qu'occupe TAG Heuer sur le segment des montres et chronographes sportifs de luxe.

Les montres suisses (swiss watch) sont réputées pour leur qualité et leur précision. Et au sein de l'univers horloger helvétique, les montres TAG Heuer sont louées non seulement pour ces caractéristiques, mais aussi pour leur design avant-gardiste et leur technologie de pointe. Pour un héritage sportif qui inspire l'excellence. Et pour les matériaux de qualité qui sont la pierre angulaire de ces garde-temps pour hommes et pour femmes.

Depuis 1860, date à laquelle Édouard Heuer ouvre son premier atelier d'horlogerie au cœur des montagnes suisses, TAG Heuer a toujours fait preuve d'une maîtrise inégalée de la précision chronographique, poussée jusqu'aux fractions temporelles les plus minimes. La manufacture impressionne tant les passionnés d'horlogerie que les acteurs de l'industrie avec des innovations comme le Mikrograph 1916, premier chronomètre capable de mesurer les centièmes de seconde. Ou, plus récemment, avec le Mikrotimer Flying 1000, le seul chronographe mécanique capable de mesurer et d'afficher le 1/1000e de seconde. Et en 2012, c'est au tour de la montre-concept Mikrogirder de faire sensation avec un niveau de performance jamais atteint : une précision de l'ordre du 5/10 000e de seconde, un record pour une montre automatique. Aujourd'hui, TAG Heuer est la seule manufacture horlogère suisse à produire des chronographes mécaniques et automatiques dotés de cette précision phénoménale d'une fraction de seconde.

Tout au long de son histoire, TAG Heuer a toujours été à la pointe de la technologie sur les eaux, sur terre et dans le ciel. De l'indicateur de date à la fonction Flyback, les innovations nées sous l'impulsion de TAG Heuer ont été adoptées par les plus grands fabricants de montres de sport haut-de-gamme, ce dans le monde entier. C'est à Édouard Heuer que l'on doit l'invention du pignon oscillant, qu'il met au point en 1886 pour le Microtimer. Aujourd'hui, on retrouve ce mécanisme sur pratiquement tous les chronographes mécaniques modernes. En 2004, la montre-concept Monaco V4 réinvente les codes du milieu avec ses courroies et ses roulements à billes. Elle reçoit un accueil triomphal au salon de l'horlogerie de Genève.

Cette tradition de l'innovation, qui a valu à TAG Heuer tant de récompenses, perdure en 2010 avec le lancement du Pendulum TAG Heuer. Un concept tellement révolutionnaire qu'il remet en question un principe horloger vieux de trois siècles : celui du couple balancier-spiral. Pour la première fois de l'histoire horlogère, les oscillations du balancier sont induites non pas par un spiral, mais par un champ magnétique. Un exploit remarquable. Mais d'où vient cette formidable inspiration ?

D'un riche héritage et d'un investissement actif dans l'univers du sport. Les liens qui unissent TAG Heuer aux sports mécaniques sont si anciens qu'ils relèvent de la légende. L'écurie Ferrari dans les années 1970. Les 25 dernières années au sommet de la gloire avec McLaren F1. C'est de cet amour de la vitesse et du dépassement de soi que découlent les performances impeccables des chronographes TAG Heuer Formula 1, Monaco, Carrera et Grand Carrera. Chaque montre est un chef-d'œuvre de design et de fabrication, de performance et de précision.

Et c'est du monde aquatique - voile, régates et plongée sous-marine - que s'inspire l'Aquaracer, figure incontournable dans le domaine des montres de sport. Un modèle que portent avec fierté les membres de l'équipe nautique ORACLE dans leur quête de victoire en America's Cup. Leurs valeurs - hautes performances et précision millimétrée - se reflètent dans le partenariat qui les unit à TAG Heuer.

Cette passion pour le sport professionnel a aussi conduit au développement de la Professional Sports Watch ultralégère et de l'emblématique ligne LINK. Dans sa quête incessante d'innovation, de performance et de prestige, TAG Heuer s'attèle à viser toujours plus haut. Un vecteur d'excellence qui se reflète dans les partenariats établis avec des ambassadeurs de prestige, issus de l'élite du sport mondial, comme la joueuse de tennis Maria Sharapova ou le champion de F1 Jenson Button. La superbe Cameron Diaz, l'emblématique Steve McQueen, le Chinois Chen Dao Ming et l'Indien Shah Rukh Khan comptent eux aussi parmi les ambassadeurs charismatiques de TAG Heuer, dont ils partagent l'intégrité, la passion et le goût de l'excellence.

Les montres homme TAG Heuer sont des garde-temps novateurs qui associent à l'expertise de la marque en matière de précision horlogère un héritage automobile sans égal et des matériaux de prestige. Les femmes apprécient tout autant les valeurs de performance et de fiabilité si chères à TAG Heuer : TAG Heuer fabrique des montres pour femmes depuis ses débuts. Parées de matériaux de luxe comme le diamant, la céramique ou la nacre, les montres femmes TAG Heuer subliment leur féminité avec leurs courbes sensuelles et élégantes. De vraies montres de luxe.

ORACLE L'ÉQUIPE DU COME-BACK

UN PARCOURS EXCEPTIONNEL

« Nous le faisons pour la compétition. En tant qu'athlètes, nous aimons les défis. Plus ils sont difficiles, plus ils nous passionnent. »

Jimmy Spithill

Avant ORACLE TEAM USA, les voiliers qui se faisaient dépasser dans la Coupe de l'America restaient généralement derrière. Surtout s'ils étaient menés 8-1, à une défaite de perdre définitivement la compétition. Contre toute attente, Jimmy Spithill et l'équipage ORACLE TEAM USA ont amélioré leur voilier et retrouvé leur détermination à réussir l'un des plus grands come-backs de l'histoire du sport. Depuis cette impressionnante victoire, le monde a une nouvelle référence en termes de courage et de volonté : ne jamais abandonner, ne jamais craquer sous la pression.

… COMME CELUI DE TAG HEUER


La pression était plus qu'intense : acculé 8-1 face à un adversaire qui se tenait prêt à déboucher le champagne et des experts qui s'accordaient tous sur l'issue du match, l'équipage ORACLE TEAM USA, tenant du titre au début de la 34ème Coupe de l'America, créateur de la course de voiliers la plus rapide et la plus chère au monde, était en train de couler...

Et puis, on ne sait pourquoi, le 9ème jour, le challenger a mal évalué la force des vents et Jimmy Spithill et son équipage ont pu passer furtivement devant pour remporter la régate. Ne faisant que retarder l'inévitable, d'après les experts. Abandonnez. Rentrez chez vous. Mais ils sont restés. Et le lendemain, le 10ème jour, ils ont encore gagné. Et encore. Et encore. Un total de sept victoires consécutives qui les a emmenés jusqu'au dernier jour, qui promettait d'être épique. 15ème jour, 17ème régate. Une finale à suspens : le vainqueur remporte la coupe. Ce n'était que la troisième configuration de ce genre dans l'histoire de la plus vieille compétition sportive internationale, de l'événement le plus prestigieux du monde de la voile. Emportés dans leur élan, fendant les flots de la baie de San Francisco sous des vents de 14 nœuds, le public californien sur la terre ferme criant son soutien... même les experts les plus têtus finirent par s'avouer vaincus. Le plus grand come-back de l'histoire de la Coupe, d'après eux. Faux. C'était le plus grand come-back de l'histoire de tous les sports. Comme son sponsor TAG Heuer, l'équipage ORACLE TEAM USA est guidé par ses convictions. Il n'abandonne jamais, refuse les limites qu'on lui impose. Ni le vent ni les opinions du monde ne l'arrêtent : il ne craque jamais sous la pression.

LIRE LA SUITE