Savoir-faire

The Spirit

Si vous avancez avec audace, faites-le avec une TAG Heuer. Des garde-temps qui ont joué un rôle crucial dans les exploits des plus grands champions et aventuriers des 150 dernières années.

 

Une passion née très tôt. Âgé d'une vingtaine d'années seulement, le fondateur Edouard Heuer décide que l'époque des clés est révolue et les relègue au placard en les remplaçant par un système de remontage révolutionnaire commandé par une couronne. La place de leader a toujours été la position la plus distinguée ; TAG Heuer s'y est hissé pour ne jamais la quitter.

 

Plus de trois siècles à l'avant-garde du chronométrage, sur terre, en mer et dans les airs


TAG Heuer chronomètre les vainqueurs en mer ou sur les pistes, le gazon des courts de tennis ou les circuits de Formule 1. Et est également au rendez-vous d'exploits plus insolites. Pour son premier vol transatlantique, le Graf Zeppelin avait embarqué un chronographe « Time of Trip ». L'intrépide Hugo Eckener l'installa également sur son Zeppelin lors d'un tour du monde en 1929.
Les records olympiques des jeux d'Anvers en 1920, puis de Paris en 1924, et d'Amsterdam en 1928 ont été mesurés avec des chronomètres incluant le Mikrograph et le Microsplit de TAG Heuer. TAG Heuer offre aux champions leur victoire.

 

L'étalon-or du temps, littéralement. Un étalon que TAG Heuer a présenté au professeur Auguste Piccard qui s'est élevé en ballon à une hauteur record de 15 781 mètres. Outre les aéronefs et les ballons des années 30, les garde-temps TAG Heuer équipent également les voitures et les avions du monde entier, dont ils sont devenus des instruments aussi fiables qu'indispensables.

 

A l'heure où le jet prend son envol, TAG Heuer maîtrise les fuseaux horaires

Après la Seconde Guerre mondiale, c'est dans un monde internationalisé que TAG Heuer lance en 1955 la Twin-Time, qui affiche simultanément deux fuseaux horaires. Et TAG Heuer ne s'arrête pas en si bon chemin. Un de ses chronomètres est envoyé dans l'espace lors du premier vol habité à bord de la capsule Mercury–Atlas 6, commandée par l'astronaute John Glenn.

 

En 1971, TAG Heuer s'associe à Enzo Ferrari et devient le premier chronométreur officiel de la légendaire écurie de Formule 1 de 1971 à 1979. Cette association est notamment marquée par le lancement du Chronosplit, qui offre un double affichage digital commandé par un mouvement à quartz maîtrisant la précision extraordinaire du 1/100e de seconde. Enzo Ferrari en commanda 15.

{$content}