HAUTE ROUTE H COMME HEROÏQUE, COMME HAUTE ROUTE

UN PARCOURS EXCEPTIONNEL

Avant la Haute Route, il n’existait pas une course de vélo permettant aux cyclistes amateurs de rouler sur les routes de montagnes comme les pros. C’est chose faite depuis 2010. La Haute Route offre à 1600 irréductibles passionnés de la Petite Reine, les Pyrénées, les Alpes et les Dolomites en terrain de jeu. Une semaine pour chaque massif, sept étapes en sept jours de course consécutifs, 20 cols mythiques et plus de 20’000m de dénivelé à chaque fois.

Normalement seuls les cyclistes professionnels peuvent avaler autant de difficultés d’affilée. Tout amateur craquerait. Pourtant, ces 1600 irréductibles, venus de 50 pays différents, vont puiser au bout de leurs forces physiques et mentales pour réaliser leur rêve et terminer cette course. #DontCrackUnderPressure, la devise de TAG Heuer, leur est dédiée pendant les trois semaines de la Haute Route.

… COMME CELUI DE TAG HEUER


L’horloger suisse devient le chronométreur officiel de la Haute Route et sponsor principal des trois journées de contre-la-montre, une par montagne. Une épreuve durant laquelle le cycliste est seul face à l’implacable chronomètre, et au parcours, tout aussi implacable. Pas question de prendre la roue d’un coéquipier. Une performance sportive où on lutte contre soi-même pour dépasser ses limites.

Les arrivées sont quant à elles conviviales, fraternelles, chaleureuses récompensant les cyclistes de leurs efforts. TAG Heuer inaugure cette année un Watch Truck le long du parcours : un Air Stream chromé et personnalisé aux couleurs de la Maison où l’on servira des boissons énergisantes et réconfortantes tout au long de la course. La Haute Route est donc bien une histoire de vélo et de cols de montagne, Lautaret, Galibier, Izoard, Tourmalet, Aubisque, Aspin. C’est aussi l’histoire d’une organisation digne des plus grandes courses cyclistes professionnelles. Et c’est surtout une histoire de camaraderie, ceux qui ont fait la Haute Route se reconnaissent, une vraie confrérie, « Tu l’as fait », « J’y étais ». Les intrépides qui se lancent dans l’aventure se disent pendant la préparation « C’est difficile mais je vais y arriver », pendant la course « Plus jamais ça, cette course est infernale », quand c’est fini « Je l’ai fait, j’y suis arrivé » et juste après « Je me réinscris, je remets ça ». Une attitude, un état d’esprit tout à fait #DontCrackUnderPressure, tout à fait TAG Heuer.

LIRE LA SUITE

*new = nouveau