23 Jan. TAG Heuer Carrera CMC Concept Chronograph

TAG Heuer dévoile la première montre entièrement fabriquée en composite à matrice carbone : 19 g de pure technologie

Le TAG Heuer CARRERA CMC CONCEPT CHRONOGRAPH s’impose comme l’une des interprétations les plus futuristes de la célèbre TAG Heuer Carrera, la montre inspirée des sports mécaniques dessinée par Jack Heuer en 1963. Constitué d’éléments en composite de carbone typiques de la Formule 1 et de l’aéronautique, qui lui confèrent sa légèreté et sa résistance hors normes, le TAG Heuer CARRERA CMC CONCEPT CHRONOGRAPH est animé par le mouvement de chronographe entièrement développé en interne par TAG Heuer. Doté d’un boîtier inspiré du CARRERA MIKROGIRDER primé au Grand Prix d’Horlogerie de Genève, le TAG Heuer CARRERA CMC CONCEPT CHRONOGRAPH repousse les limites de la technologie et du design horlogers.

La principale source d’inspiration du TAG Heuer CARRERA CMC CONCEPT CHRONOGRAPH est la Carrera originelle de 1963, qui fut à l’époque le tout premier chronographe de sport conçu spécifiquement pour les pilotes professionnels et les amateurs de course automobile. En revanche, le design du boîtier se rapproche du révolutionnaire CARRERA MIKROGIRDER dévoilé en 2012, lauréat du prestigieux prix de l’Aiguille d’Or au dernier Grand Prix d’Horlogerie de Genève, qui récompense la meilleure montre de l’année et représente la plus haute distinction dans le domaine de l’horlogerie.

À l’instar du Mikrogirder, le TAG Heuer CARRERA CMC CONCEPT CHRONOGRAPH présente un boîtier caractéristique avec cornes asymétriques. La couronne et les poussoirs du chronographe sont positionnés à 12 heures, comme c’est le cas sur les chronomètres classiques. La différence fondamentale tient au matériau utilisé, la composite à matrice carbone, et au procédé de fabrication miniaturisée extrêmement complexe requis pour travailler celle-ci. Deux premières mondiales en horlogerie signées TAG Heuer.

Le boîtier, le fond et la lunette du TAG Heuer CARRERA CMC CONCEPT CHRONOGRAPH sont fabriqués en fibre de carbone ultra fine disposée selon une structure isotrope. Grâce à cette fibre de carbone renforcée, d’une épaisseur de seulement 0,007 mm, les composants sont façonnés en 3D, chauffés puis compressés. Par réaction chimique, les strates molles et flexibles acquièrent ensuite une extrême rigidité.

Le procédé de fabrication TAG Heuer, jusqu’ici principalement utilisé en Formule 1 et dans l’aéronautique, facilite la mise en forme, permet un travail approfondi des détails et offre un degré de précision exceptionnel, tout en limitant les contraintes d’ordre géométrique. À titre d’exemple, les détails des arêtes situées au milieu du boîtier présentent une richesse tout simplement étourdissante. Autre atout de ce garde-temps : une résistance bien supérieure aux montres conventionnelles qui satisfait tous les tests TAG Heuer. Sa grande légèreté se traduit également par un confort remarquable.

Le boîtier héberge le fameux CALIBRE 1887, tout premier mouvement développé en interne par TAG Heuer. Finalisé en 2011 après quatre années de recherche intensive pour commémorer le 150e anniversaire de la marque, ce mouvement de chronographe avec roue à colonnes intégrée contient 320 composants. Il s’agit d’une version totalement réactualisée du mouvement à pignon oscillant mis au point en 1887, qui reste l’une des contributions majeures d’Édouard Heuer à l’univers de l’horlogerie.

Poids individuel des composants

Boîtier : 10,5 g
Fond (sans la glace) : 4,35 g
Cornes asymétriques : 2,77 g
Lunette : 1,23 g
Poids de la montre au total : 76,9 g

En savoir plus